cropped-bann-josi-04.png

La lettre d'information n° 8 - 18 mai 2018

A l'Assemblée nationale

capt organes
Lutter contre le trafic d'organes

10 % des transplantations dans le monde se font illégalement. J’ai donc profité de l’audition de la Présidente de l’agence de biomédecine, mardi à l’Assemblée nationale, pour évoquer ce trafic criminel mondial de grande ampleur. L’agence de biomédecine a pour mission de garantir à chaque malade un accès égal à la greffe en France.

Outre la question des persécutions des populations prélevées en Asie, ce trafic met en lumière le manque d’organes disponibles par rapport aux besoins croissants du monde occidental. Dans le contexte démographique du vieillissement des populations, l’enjeu est autant médical qu’éthique.

Voir mon intervention en séance publique >

En circonscription

rugby 1
Les 50 ans du Rugby Club
de Saint Martin du Lac

Jeudi 11 mai, il y avait de l'ambiance aux 50 ans du Rugby Club de Saint Martin du Lac ! Anglais, Belges, clubs voisins et nombreux élus entouraient le club pour le lancement de ces festivités !

Cornemuse, kilts, bière, musique avec la jeune Parodienne Prescilia Berto et un match jeunes en nocturne. Félicitations aux présidents qui se relaient depuis la création du club en 1968, aux encadrants et aux bénévoles sans qui il ne pourrait exister et se développer. Félicitations aux seniors champions de Bourgogne depuis peu, preuve que même des petits clubs en milieu rural peuvent affronter les plus grands !

Beaucoup de potentiel dans nos petites communes, ténacité, volonté, dévouement, solidarité, bon sens !

Voir plus d'actus sur la circonscription >

Où en est le Projet régional de Santé 2018 - 2027 ?

ars2
Depuis la présentation de la première mouture du projet régional de santé, nous avons été plusieurs, Sénateurs et Députés de Bourgogne Franche-Comté, à avoir fait part de nos très fortes préoccupations, s'agissant de pans entiers délaissés par le système médical proposé. Ce texte, qui a notamment pour but de fixer les priorités de santé publique et de répondre aux besoins liés au vieillissement des habitants, faisait la part belle à une logique budgétaire qui privilégie une concentration territoriale de l’offre de soins, au détriment des besoins propres aux zones rurales.

Après plusieurs sollicitations de notre part, nous avons rencontré au Sénat, mercredi 16 mai, le Directeur général de l'Agence régionale de Santé (ARS), Pierre Pribile, pour évoquer avec lui ce que nous attendions du futur projet. Échanges très intéressants qui m'ont permis d'insister sur la nécessité de conforter nos hôpitaux locaux pour les soins de proximité. J'ai également souligné l'impératif besoin de développement des collaborations avec d'autres établissements un peu plus éloignés, pour faire face aux problèmes de démographie médicale.

Monsieur Pribile s'est montré attentif et ouvert à nos propositions. Des amendements devraient être proposés par l'ARS suite à ces échanges et aux différentes contributions des collectivités qui se sont mobilisées sur ce sujet. Je viellerai, avec mes collègues parlementaires, à ce qu'ils reprennent bien les différents points soulevés.
Retrouvez toute l'actualité de la député sur josianecorneloup.fr
facebook
MailPoet