cropped-bann-josi-04.png

La lettre d'information n° 15 - 16 juillet 2018

A l'Assemblée nationale

capjeunesmaj
Aidez les jeunes majeurs vulnérables

Mercredi, en commission des affaires sociales, nous avons examiné la proposition de loi de Madame Brigitte bourguignon visant à renforcer l’accompagnement des jeunes majeurs vulnérables vers l’autonomie. Texte tout à fait salutaire tant dans son constat des réalités observées que dans les dispositifs proposés :

Rendre obligatoire la prise en charge pour les majeurs de moins de 21 ans sortant de l’Aide sociale à l’enfance, déconnecter la fin de la prise en charge du jeune par les services de l’aide sociale à l’enfance de sa date d’anniversaire, afin de lui permettre de terminer le cycle scolaire ou universitaire.

J’ai également rappelé qu’il faut une meilleure coordination entre les départements notamment pour le suivi des jeunes à cheval sur deux départements. C’est tout leur équilibre et leur scolarité qui peuvent s’en trouver gravement menacés ; Ces cas très concrets existent, il faut en prendre compte.

Voir mon intervention >

Enjeux de circonscription

cap amdt egalim
La "loi agriculture" en danger

Avec les sénateurs, nous avions considérablement améliorer le texte, notamment sur la définition des indicateurs de prix de vente. Tout s'annonçait bien mais la majorité En marche a tenté de revenir sur ces avancées lors de la commission mixte paritaire de mardi. Celle ci a donc échoué et le texte revient à l'Assemblée nationale

Tout indique que le Gouvernement cherche un retour au texte d’origine qui n’apportait déjà aucune garantie aux agriculteurs dans le cadre des contrats passés avec la distribution.

Nous allons donc nous mobilisés dès cette semaine prochaine en commission. Il serait inacceptable que la majorité En marche raye d’un trait tout le travail fait en première lecture, alors que le projet gouvernemental ne répond en rien aux grandes difficultés des agriculteurs : normes contraignantes, rigidités administratives, concurrence déloyale.

J’ai d’ores et déjà déposé des amendements. Pour encourager la filière bovine à produire davantage de la qualité, pour interdire le cas échéant les viandes nourris aux farines animales et aux antibiotiques. La vigilance est de mise.

Voir plus d'actus sur la circonscription >

Déplacement en Chine

Un parc agricole technologique sino - français à Meishan

Chine 2
L’idée est de rétablir une véritable équité entre la ville et la campagne en transformant l’agriculture, en améliorant son efficacité et en sortant les agriculteurs de la pauvreté. Le respect de l’environnement est intégré au cahier des charges qui prévoit également d’apporter aux populations des services de qualité en matière d’eau, de santé, de bien-être, de logement, d’éducation et d’infrastructures routières.

Toute une ville sera construite à côté de ce parc pour allier la ruralité et la ville ; l’agritourisme est une filière stratégique de développement ; l’agriculture, le tourisme, la culture sont des mondes qui ne partagent pas beaucoup leurs agendas; il faut inciter à l’innovation pour les faire travailler ensemble.

Aux côtés de 5 de mes collègues députés et d’Yves Jégo, Vice-président de l’Assemblée nationale, j’ai participé à la signature de la convention liant pour ce projet l’entreprise d’état chinoise OCT et OBEO résidences groupe français.

Retrouvez toute l'actualité de la député sur josianecorneloup.fr
facebook
MailPoet