Dynamiser la Recherche médicale

Mercredi dernier, nous avons voté en commission des Affaires sociales un texte pour lever certains freins au développement de la recherche clinique. Avec 10 % des études internationales et un investissement très fort en oncologie qui concentre 45 % des investigations, la France est un grand acteur, reconnu au niveau mondial. Nous avons donc modifié la composition des comités chargés d’émettre un avis sur les protocoles de recherche, afin d’accélérer les processus d’expertise. La recherche permet aux patients en échec thérapeutique d’accéder à des traitements potentiellement bénéfiques. Sa vitalité est aussi celle de notre économie, car les pays à fort potentiel de recherche clinique auront un atout indéniable pour constituer les grands pôles industriels de demain.

Retrouvez mon intervention en Commission >