QAG, le loup en Saône-et-Loire, le 06/10/2020

J’ai interpellé cet après-midi, dans le cadre des questions au gouvernement le Premier ministre sur la problématique du loup en Saône-et-Loire.

Les attaques d’un loup ont tué, en l’espace de trois mois, 109 moutons de race charollaise !

La perte financière est colossale car l’indemnisation qui obéit à un barème national ne couvre absolument pas le prix d’un ovin charollais à forte valeur ajoutée. C’est au total un manque à gagner injustifiable qui impacte les comptes d’exploration des éleveurs!

Ce n’est pas aux éleveurs de modifier leur façon de travailler et de s’adapter au comportement des loups, pas plus qu’ils n’ont à construire des bunkers pour abriter leurs moutons au nom d’une biodiversité infléchie imposée par l’État.

Il est indispensable de reconsidérer les dispositions du Plan pour que celui-ci prenne enfin en compte les intérêts des éleveurs et assure la pérennité d’une économie pastorale à laquelle nous sommes tous très attachés.

Retrouvez mon intervention en cliquant sur le lien ci-après :

http://videos.assemblee-nationale.fr/video.9592777_5f7c68b31c1e8.1ere-seance–questions-au-gouvernement–mise-sur-le-marche-de-produits-phytopharmaceutiques–acce-6-octobre-2020