Menu végétarien : mon communiqué de presse

Comment peut-on décemment prétendre lutter contre la malbouffe en prohibant la viande charolaise de nos éleveurs locaux, dont la production obéit à tout un arsenal réglementaire assurant sa parfaite traçabilité, et en lui substituant, comme ce fut le cas vendredi 6 décembre au collège Jules-Ferry, un pavé reconstitué, issu de la transformation de produits laitiers et de soja dont on ignore l’origine ?
De qui se moque-t-on ? Quid du bien-manger des élèves qui devront absorber ce succédané indigeste au prétexte de proposer un menu végétarien par semaine?