Sécheresse et agriculture

J’étais présente à la réunion hier organisée par la FDSEA 71 et les Jeunes Agriculteurs Saone et Loire au GAEC Guillemin le Breuil avec Joël Limousin pour parler de la sécheresse, du fonds de calamité et de la grande nécessité d’intervenir rapidement. La situation est en effet gravissime dans la mesure où, en raison des cours qui n’ont pas été réévalués depuis 30 ans alors que les charges de fonctionnement ont considérablement augmenté, nos agriculteurs ne disposent pas de réserve disponible pour acheter du fourrage. Or il est essentiel que les bovins soient nourris quotidiennement et suffisamment si l’on veut sauver les cheptels. Après l’annonce des aides débloquées par la Région Bourgogne-Franche-Comté et le Département de Saône-et-Loire, nous attendons vivement les décisions de l’État qui doivent être à la hauteur des besoins et ne doivent pas se limiter à du saupoudrage.