Une délégation de députés européens dans le Charolais

J’ai tenu à être présente hier après-midi pour accueillir Amélie de Montchalin secrétaire d’Etat après du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères chargée des affaires européennes, à l’occasion de la venue dans le Charolais d’une délégation de députés européens conduite par le député européen local Jérémy Decerle.
Une table ronde avec les représentants des syndicats agricoles de notre région, les organisations professionnelles et nombreux élus du Département de Saône-et-Loire nous a permis d’échanger concernant différents sujets de préoccupation majeure de nos agriculteurs : la viande, les revenus, le devenir de cette profession qui ne peut plus faire face aux contraintes imposées par des lois européennes inéquitables, la transition énergétique, ou encore cette société qui dénonce une viande dangereuse pour la santé… 
La délégation a poursuivi sa route jusqu’à Oudry au Gaec Rizet avant de se rendre à Beaune pour évoquer la viticulture. 
J’ai pu évoqué avec la ministre la gravité de la situation de nos agriculteurs avec des prix à la consommation qui augmentent alors que les prix payés aux producteurs stagnent, voire baissent, et que tout ce qui est aliments, fourrages augmente. L’effet ciseaux se manifeste donc ; le résultat de nos agriculteurs est très fortement amputé ; j’ai échangé avec elle quant à la nécessité de maintenir la PAC au même niveau que précédemment et de rémunérer le travail des agriculteurs à sa juste valeur compte tenue de l’excellence de la qualité de la viande produite mais aussi les rémunérer, au regard de l’aspect environnemental, entretien des haies, préservation du bocage, de la biodiversité,actions bénéfiques en faveur du climat (bilan carbone positif);
Tout ce travail n’est jamais considéré ni rémunéré et pourtant ô combien important ! 
Un député européen néerlandais présent a pris la parole pour évoquer ces mêmes problématiques dans son exploitation. Souhaitons qu’ils puissent être une majorité à penser de même!