Intervention 17/06/2020, Commission d’enquête Covid-19

Les auditions continuent au sein de la commission d’enquête COVID-19 de l’Assemblée nationale. Le mercredi 17 juin au soir, c’était au tour de François Bourdillon, ancien directeur général de Santé Publique France (SPF) de 2016 à 2019 de répondre à nos questions.

« Y’a t-il aujourd’hui au sein de SPF, une ligne budgétaire dédiée aux urgences qu’elles soient sanitaires, climatiques ou terroristes?”

« Pourriez-vous me confirmer avoir reçu en 2018 une instruction de commande de la Direction de générale de la Santé de 100 millions de masques en totale incohérence avec le stock dont nous disposions à ce moment ? Cette commande de plus ne figure pas dans les appels d offres de SPF ; a t’elle bien été passée, puis réceptionnée?”.

« Quelle a été votre position à la suite de la publication, en juin 2019, d’un avis d un certain nombre d experts de SPF indiquant qu’aucun élément nouveau n’amène à modifier le changement de doctrine de la France relatif au stock de masques soit le besoin d’un milliard de masques pour face à une éventuelle catastrophe”.

J’ai également interpellé Geneviève Chêne, directrice générale actuelle de Santé publique France.

« Un changement de doctrine a été décidé concernant la gestion du stock de masques en 2013 ; à partir de cette date l’acquisition des masques FFP2 sera assurée par les établissements de santé alors que l’achat des masques chirurgicaux sera assuré par l État. Y a t il eu des instructions en ce sens aux établissements de santé? SPF a t-il contrôlé que ces acquisitions aient bien été réalisées? Aviez-vous connaissance des stocks de chaque établissement de santé ?”.

“Ce changement de doctrine est fréquemment évoqué comme étant la source de tous les maux ; or il porte sur l aspect qualitatif FFP2 chirurgicaux absolument pas sur l’aspect quantitatif ; preuve en est : en juin 2019, soit un an après la constat de la faiblesse de notre stock de masques, un avis d’experts de SPF relatif à la stratégie de constitution d’un stock de contre mesures médicales face à une pandémie grippale a été publié. Il indique qu’aucun élément nouveau n’amènerait à modifier les recommandations émises par le passé. Nous avions donc toujours besoin d’un milliard de masques. Aviez-vous connaissance de ce rapport et de l’état de nos stocks dès votre prise de fonction en décembre 2018 ? Si tel est le cas qu’avez vous fait?”.

Retrouvez mes deux interventions en cliquant sur le lien ci-après :

http://videos.assemblee-nationale.fr/video.9210235_5eea1924123b8.impact-gestion-et-consequences-de-l-epidemie-du-coronavirus-covid-19–auditions-de-representants-d-17-juin-2020