Intervention 23/06/2020, Commission d’enquête Covid-19

Les auditions continuent dans le cadre de la commission d’enquête COVID-19 avec celle de William DAB, directeur général de la santé entre 2003 et 2005.

« M. Dab, ne pensez vous pas que les Agences régionales de santé ne peuvent pas intuitivement être dans la gestion locale des épidémies? Il me semble essentiel qu’elles travaillent de concert avec les préfets, les élus locaux, les professionnels de santé, le secteur de l’aide à domicile pour une efficacité optimum ».

« Un décret en 2013 faisait état d’un changement de doctrine concernant l’acquisition des masques ; alors que précédemment le stock était intégralement géré par l’État désormais les masques FFP2 devraient être acquis par les établissements de santé tandis que les masques chirurgicaux continueraient d’être gérés par l’État ; il semblerait donc qu’il y ait une double responsabilité de l’État et des employeurs au regard de la sécurité des salariés comme cela nous a été dit. Toutefois ne pensez vous pas que la responsabilité majeure est celle de l’État dans la mesure où il s’agit de la mise en œuvre d’une nouvelle stratégie? Qui devait contrôler que les établissements de santé avaient bien acheté les masques FFP2 ? Ont-ils eu des injonctions en ce sens ? Les moyens financiers leur ont-ils été donnés pour acheter ses masques ? Si personne n’a contrôlé le stock qui devait être initialement acquis par les établissements de santé, il s agit alors d une décision totalement irresponsable ! Cela ne fait aucun doute que nous serions totalement démunis le jour venu ».

Retrouvez mon intervention en cliquant sur le lien ci-après :

http://videos.assemblee-nationale.fr/video.9236697_5ef217ce377dd.impact-gestion-et-consequences-de-l-epidemie-de-coronavirus-covid-19–m-william-dab-ancien-direc-23-juin-2020

💬