QAG, vote par correspondance, le 26/05/2020

“Allez-vous, Monsieur le Premier Ministre, prendre les décisions qui s’imposent pour autoriser le vote par correspondance lors des élections municipales du 28 juin prochain afin de permettre une participation la plus large possible ?”

Je tiens tout d’abord à féliciter l’ensemble des maires, adjoints, conseillers municipaux élus qui viennent d’être installés ou le seront dans les prochains jours.

Si chacun peut décider en son âme et conscience de voter ou de ne pas voter, AUCUN d’entre nous ne saurait être empêché de voter. Or le 15 mars, premier tour des élections municipales, beaucoup de nos concitoyens ne sont pas allés voter par peur d’être contaminés. C’est une injustice, une rupture du contrat démocratique.

Il est aujourd’hui urgent d’offrir à chaque citoyen la possibilité d’exprimer son choix par correspondance en complément du vote physique qu il n’est évidemment pas question de remettre en cause et qui doit rester le moyen principal de voter.

Retrouvez mon intervention du 26 mai après-midi lors des questions au Gouvernement à l’Assemblée nationale.

http://videos.assemblee-nationale.fr/video.9091389_5ecd110c533f6.1ere-seance–questions-au-gouvernement–proposition-de-resolution-art-34-1-de-la-constitution-r-26-mai-2020