800 masques fournis par les mairies à l’hôpital de Paray

Face au manque de masques sanitaires pour équiper les soignants en contact avec les malades, l'afflux de matériel peut venir de multiples sources. La députée Josiane Corneloup a sollicité toutes les mairies de sa circonscription pour récupérer des stocks. Si des entreprises ont débusqué de vieux cartons dans les placards, les précieux masques sanitaires gisaient aussi depuis plusieurs années dans les mairies. C’est en tout cas le filon qu’a décidé d’exploiter la députée Josiane Corneloup, p...
Plus

Les députés prêts à voter (à distance) l’« état d’urgence sanitaire »

Saône-et-Loire Politique - L’Assemblée nationale votera ce vendredi l’État d’urgence sanitaire. Un texte d’exception mais sur lequel majorité et opposition semblent être d’accord face à la situation actuelle.Par Benoit MONTAGGIONI - 19 mars 2020 à 18:29  C’est ce vendredi que les députés doivent voter pour « l’état d’urgence sanitaire » qui donnera le pouvoir au gouvernement de restreindre les libertés individuelles en cas « d’urgence sanitaire », et entérinera le report du second to...
Plus

Pour défendre l’AOC Bourgogne

A l’initiative de Guillaume Larrivé, député de l’Yonne, douze parlementaires bourguignons interpellent le ministre de l’Agriculture et le président de l’INAO pour défendre l’appellation Bourgogne. Le courrier que j'ai co-signé dans l'article ici : https://www.lejsl.com/saone-et-loire/2020/01/28/appellation-bourgogne-les-parlementaires-ecrivent-au-ministre
Plus

Retrouvez mon interview dans Génération Entreprise !

Pour continuer sur l’économie circulaire, j’ai eu le plaisir d’être interviewée, le mois dernier, par le magazine Génération entreprise. J’aborde le thème de l’agriculture, de la place de la viande charolaise dans l’économie, de notre indépendance alimentaire et des enjeux environnementaux.  📚 A compter de lundi, des exemplaires seront gracieusement disponibles à ma permanence à Saint-Bonnet-de-Joux.
Plus

Menu végétarien : mon communiqué de presse

Comment peut-on décemment prétendre lutter contre la malbouffe en prohibant la viande charolaise de nos éleveurs locaux, dont la production obéit à tout un arsenal réglementaire assurant sa parfaite traçabilité, et en lui substituant, comme ce fut le cas vendredi 6 décembre au collège Jules-Ferry, un pavé reconstitué, issu de la transformation de produits laitiers et de soja dont on ignore l’origine ?De qui se moque-t-on ? Quid du bien-manger des élèves qui devront absorber ce succédané ind...
Plus